Accueil » News » Vers une nouvelle politique de vie privée ?
feweb.be-vers-une-nouvelle-politique-de-vie-privee

06/06/2016 - Vers une nouvelle politique de vie privée ?

Le nouveau Secrétaire d'Etat pour la Protection de la Vie Privée, Philippe De Backer, a organisé ce 2 juin 2016 la première réunion de la « Plate-forme Vie Privée ».
 
La FeWeb était présente et a demandé de développer une politique de vie privée qui stimule la transformation digitale et l'innovation. Compte-tenu des évolutions technologiques comme l'IoT (Internet of Things), il faut absolument répondre aujourd’hui aux besoins de demain ; ces besoins des consommateurs qui génèrent des opportunités pour nos entreprises du web.
 
La FeWeb a également lancé un appel criant pour renforcer la Commission « Vie Privée » avec des profils plus techniques et des représentants du secteur numérique lors de sa réforme ; le but étant que la Commission puisse plutôt soutenir à la place de sanctionner les sociétés. De cette manière, elle pourra jouer un rôle de pionnier au niveau des développements 'Privacy by Design'.
 
La première priorité du cabinet est aujourd'hui l'implémentation de la 'General Data Protection Regulation' (GDPR). D’ici deux ans, toutes les sociétés devront se conformer avec cette nouvelle réglementation. Même s'il s'agît d’un texte unique pour tous les pays européens, ce texte manque de clarté et cela renforce l’incertitude juridique. Il faut donc prioritairement identifier ces manques de clarté et trouver des solutions acceptables.
 
La deuxième priorité est la transposition de la GDPR en bonnes pratiques concrètes qui aident les sociétés à comprendre les obligations et comment les respecter. Dans ce contexte, le cabinet travaille sur une « checklist » pour les PME.
 
Troisièmement, la réforme de la Commission de la Protection de la Vie Privée est à l'agenda. Aujourd'hui, c'est la Commission elle-même qui développe un texte en interne et en concertation avec ses collègues Européens. Les membres de la Plateforme Vie Privée demandent que la Commission soit plus ouverte et qu’elle organise une concertation avec les différentes organisations professionnelles et organisation des consommateurs belges au lieu de développer un modèle qui ne répond pas aux besoins de notre société de demain.
 
Les associations professionnelles demandent de travailler plutôt sur le volet « conformité » plutôt que sur des sanctions touchant les entreprises. Le précédent Secrétaire d'Etat voulait déjà introduire des nouvelles sanctions avant d'avoir de la clarté sur l'implémentation de la Réglementation.
 
La FeWeb, membre de la Plateforme Vie Privée, suit de près ce dossier et milite pour des bonnes pratiques au sein de nos entreprises du web.
 
>> Si vous désirez collaborer à ces bonnes pratiques, contactez patrick@feweb.be
 
Sponsors :
Partenaires :